Nourriture pranique n° 9

 

 

En cette période, je t'invite, Chère Âme, à encore plus entrer en dialogue avec ton corps.

 

Le chemin que tu es en train de prendre, que tu es en train de créer, est un chemin qui va éveiller en toi des peurs.

Ta conscience prend ce chemin nutritionnel, ton corps suit parce que tu lui demandes, mais entre les deux, se dresse de temps en temps ton ego.

 

En l'occurrence parce que tu touches à la nutrition en toi, l'ego se manifeste avec la peur du manque.

 

Et la peur du manque, c'est quelque chose que tes cellules connaissent très bien. La peur du manque de nourriture est quelque chose qui a été vécue une grande quantité de fois sur la terre et qui se vit toujours.

 

C'est pourquoi cette peur est véritablement présente en toi, véritablement et pleinement.

 

Evidemment, fondamentalement, la peur du manque vient du manque de l'Amour Infini. Ce manque s'est créé lorsque l'être humain a oublié d'où il venait.

Pour aider ce passage où ton ego s'élève en criant : "J'ai peur", il va être important que de ton cœur, une grande vague d'Amour se lève, s'élance vers cet ego, une vague qui va le rassurer et qui va aussi le nourrir. A chaque fois que tu vas créer cette vague en toi vers ton ego, tu vas être comme une maman qui nourrit, qui donne le sein à son petit, à son bébé, à son enfant et tu vas ainsi à chaque fois l'apaiser, le rassurer, le remplir. Et petit à petit, ton corps va se remplir aussi. Tous ces espaces vides créés par le fait que petit à petit ta nourriture se transforme, par le fait que petit à petit tu ne vas plus ingérer certains aliments, tous ces vides vont être comblés par l'Energie d'Amour, par la nourriture de Lumière et ainsi ton corps n'aura plus la sensation du manque et ainsi ton ego n'aura plus peur.

 

Ce chemin que tu prends, concerne tout ce qui entre dans ton corps, que ce soit dans ton ventre, aussi dans tes poumons, aussi directement dans tes veines pour ceux qui sont touchés par la drogue par exemple.

Ton corps est en train de s'éveiller à une nourriture plus subtile mais en même temps dense, en même temps remplissante, nourrissante, apaisante.

 

Tu as simplement à laisser faire le processus et pour le moment à nourrir ton ego lorsqu'il dit : "J'ai peur".

 

Voilà ce que j'avais à te dire aujourd'hui.

 

Cher enfant, je te remercie pour tout ce que tu fais pour toi.

 

Je te bénis et sache que Je T'Aime Infiniment.

 

 

Transmission canalisée par Ysa'Belle   le mardi 13 Novembre 2012